Il faut se le dire…

Un petit article dans le Psychologies de Décembre 2011, intitulé « Maman part travailler », nous déculpabilise en présentant les résultats d’une étude britannique (In Journal of Epidemiology and Communuty Health – juillet 2011). 

En effet, elle démontre « qu’un enfant entre 3 et 5 ans dont les 2 parents travailles se sera pas plus fragile émotionnellement qu’un dont la mère reste au foyer. » L’étude précise qu’il sera même moins sujet à la dépression ou à l’agressivité.

Et, faut-il se le dire, voir leur mère épanouie et active en travaillant serait bénéfique pour les petites filles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *