LEGO lance une gamme girly pour les « vraies filles »

lego-fillesL’action est assez ambiguë lancement d’une exlusivement « fille » avec une action de communication revendicatif du droit à la petite fille de ne pas être comme les garçons …

 « On est des filles, des vraies, et on veut un jouet qu’on peut personnaliser, on veut créer notre propre univers, c’est pourtant pas compliqué. […] J’en ai marre de me déguiser en garçon et de jouer à leurs jeux, […] il faut que les gens sachent. Ouais, on est des filles, des vraies. »

A priori, cette revendication peut paraître justifier, mais depuis quand les legos sont-ils sexués ??

Extrait de la campagne marketing :

Le 29 décembre, le New York Times posait la question : « Les jouets doivent-ils être non-genrés ? »

L’auteure de l’article, Peggy Orenstein (« Cendrillon a mangé ma fille ») cite en exemple le cultissime magasin de jouets londonien, Hamleys (251 ans), qui vient d’opter pour l’effacement du genre dans ses rayons : plus d’allées dédiées, d’un côté, aux « Barbie dolls », et de l’autre, aux figurines héroïco-mâles. Place au rayonnage organisé par centre d’intérêt : peluches, jeux extérieurs, etc.

Et bien sûr, l’auteur féministe honore Riley, la petite fille qui pique une grosse colère (devenue virale) dans un magasin de jouets :

Le débat est ouvert après lecture et visionnage de l’article de Rue 89 dans son entier 😉

[Source : rue 89]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *